Et puis l’Alsace, enfin !

Cela faisait des années que nous avions le projet de passer un week end à Strasbourg ; c’est un peu fou quand on y pense parce que ce n’est vraiment pas loin, mais autant nous avons tendance à bien anticiper les vacances et les voyages, autant nous avons toujours du mal à anticiper nos courtes visites en France parce que les week ends se remplissent vite en activités diverses et variées.

Après une occasion ratée en 2018 suite aux attentats qui avaient frappé Strasbourg, la perspective de concrétiser enfin ce projet deux années plus tard nous réjouissait.

Deux jours et une nuit c’est un peu court car il y a de nombreuses choses à faire mais cela fera une occasion de revenir et pourquoi pas durant la période de Noel, il parait que c’est magique … (Même si l’affluence à cette période de l’année pourrait m’en dissuader).

Après un départ un peu cata en raison d’un problème de taxi nous avons rapidement arpenté la ville dès notre sortie du train.

 Pratique, notre hôtel était très bien situé afin que l’on ait la liberté de tout faire à pied, et quand on vient si peu de temps cela reste fort appréciable (je dirais même que c’est impératif).

Nous avons donc séjourné à l’hôtel Kaijoo situé en hyper centre de Strasbourg ; la chambre familiale dotée de lit cabanes a séduit petits et grands et le personnel était charmant. Cet hôtel cochait donc toutes les cases et nous avons été ravis de notre séjour : il n’est pas toujours facile de trouver une seule chambre pour 5 personnes…

Samedi, nous avons déjeuné au restaurant Aeden Place à deux pas de l’hôtel et c’était super ! une carte assez variée mais pas trop, des suggestions originales et un excellent rapport qualité prix. Nous y avons passé un excellent moment et le cadre est très agréable, hyper cosy ce qui ne gâche rien ! Il me semble que l’adresse est assez récente et elle gagne vraiment à être connue.

Du côté des visites nous avons joué les touristes en Batorama (comprenez les bateaux mouches de Strasbourg). Les bateaux sont abrités, et comme il devait pleuvoir cela tombait très bien. 

Chaque passager bénéficie d’un kit d’écouteurs à son arrivée dans le bateau et la visite, d’une durée de 45 minutes environ est commentée.

Les enfants ont été fascinés par le système des écluses (et j’avoue que nous aussi) ; nous avons pu les observer de près et ce fut le point d’orgue de cette balade.

J’ai trouvé que c’était un excellent moyen de découvrir la ville, tout en apprenant un tas d’anecdotes et cela nous a permis d’avoir une idée plus précise de la ville au moment où nous l’avons ensuite parcourue à pied.

Puis nous avons courageusement gravi les plusieurs centaines de marches qui nous ont permis d’aller tout en haut de la cathédrale et d’avoir une vue magnifique sur toute la ville. C’est à faire, le panorama est à couper le souffle.

C’est ainsi qu’après une belle balade à pied et plusieurs tours du (magnifique) carroussel, nous avons diné alsacien dans une winstub au Pfeifferbriader avant de rentrer à l’hôtel pour la nuit.

Le lendemain matin, nous avons enfilé nos bonnets et embarqué stylos et cahiers pour participer à un jeu de piste géant avec « Il était une fois la ville ».

Pendant toute la matinée nous avons donc, en famille, tenté de résoudre les énigmes que nous avait préparées Isabelle après nous avoir génereusement partagé ses connaissances sur la ville dans les moindres détails. 

(Pour réviser le programme d’histoire des enfants, c’était parfait !) 

Et il y en avait pour tous les âges !

Nous avons ensuite pris un café avec Wafa et Anna que j’étais ravie de rencontrer enfin après toutes ces années d’échanges virtuels (mais néanmoins chaleureux).

Wafa a même eu la bonne idée de nous faire pousser la porte de la boutique de Mireille Oster, une institution strasbourgeoise en matière de pain d’épices.

Dimanche midi, nous sommes allés prendre un brunch chez Street Butcher et c’était tout simplement parfait : frais, varié et délicieux, tout cela dans un très joli cadre.

Nous avons ensuite passé un petit moment au 5è lieu, un peu par hasard puis nous avons terminé notre week end alsacien par une balade en petit train dans les anciens quartiers allemands de Strasbourg, assez peu fréquentés par les touristes parait il. 

Ce pourquoi, si vous le pouvez, préférez plutôt le « grand circuit » moins connu, mais qui vous permettra de découvrir une autre facette de la ville.

Ce week end est passé très vite, nous avons quitté Strasbourg avec la promesse d’y revenir.

Un seul regret pour ma part : celui de n’avoir pas eu le temps de visiter le musée Ungerer… mais la vie est faite de compromis 😉

Un grand merci à l’Agence Régionale du Tourisme Grand Est pour son accueil.

Laisser un commentaire