Le concert.

Il attendait et redoutait cet évènement depuis un bon moment, et nous aussi.

Pour la première fois, en ce dimanche de fête des mères, Sam est monté sur scène, avec son mètre 22,

son nœud papillon, et sa petite guitare.

Il a pris place sur une chaise trop grande pour lui, et s’est aussitôt mis à jouer,

alors que son professeur n’avait pas fini de le présenter.

Il avait envie d’y aller, et ca se voyait. C’était une évidence même.

Il nous a bluffés.

Je pensais être submergée par l’émotion, mais très vite, j’ai souri, car il était sacrément sûr de lui.

 Il avait beaucoup de prestance et pas du tout le trac.

Alors je lui ai fait confiance, je me suis laissée porter, et je l’ai regardé me jouer son petit numéro.

J’ai presque oublié que c’était mon fils.

J’étais évidemment très fière de lui et je ne pensais pas qu’il ferait preuve d’autant de maîtrise.

Il a enchainé sur scène avec beaucoup d’assurance des morceaux sur lesquels il hésitait encore la veille à la maison.

Il ne devait jouer qu’un morceau, il en a joué trois, comme des surprises qu’il nous offrait.

 Il fut chaleureusement applaudi.

Je crois qu’il aime la scène.

 

1 Commentaire

  1. Quel artiste!